Notre maison protégée par des enfants En mission, Clotilde était Educatrice

En partant en mission au Brésil, je voulais construire de grandes choses. Mais j’ai appris à faire de petites choses avec beaucoup d’amour, et à me laisser enseigner et déposséder. Et le plus incroyable, c’est que de cela a jaillit une vraie joie ! La mission, m’a vraiment appris cela : me laisser enseigner est source de grande joie. L’histoire vécue avec une des familles les plus pauvres du quartier le reflète bien. Les enfants, nombreux et en bas-âge réclamaient souvent des câlins. Ils sentaient très forts et régnait une misère aussi bien matérielle qu’éducationnelle au sein du foyer, accentuée par une grande violence, liée à l’alcool notamment. Ils étaient nos voisins et nous n’avions pas grande confiance en eux. En hiver nous avions décidées de prendre quelques jours de vacances au soleil. Or, notre logement était le seul à disposer de radiateurs et nous avions aussi des ordinateurs portables, connus de chacun. Nous avions décidé de planquer ces derniers dans le four de la cuisine, sachant qu’il était de toute façon facile d’entrer chez nous. En rentrant de notre voyage, ces enfants ont été les premiers à nous accueillir, sourire aux lèvres et les bras grands ouverts, pour de nouveaux câlins. Ils étaient heureux de nous revoir et nous avions le cœur joyeux de cela. Mais la plus grande des surprises fut l’une de leur parole : “nous avons fait le gué pendant votre absence pour protéger votre logement et que personne ne rentre”. Une extraordinaire et merveilleuse leçon du bon Dieu. Merci Seigneur pour ces tous petits !

Partage ce souvenir

Pour partir en mission, il faut avoir un coeur ouvert et le désir de le faire grandir

Prêt pour l’aventure !

Tu as été volontaire ?